Jeudi 17 mai 2018

Péleriner à Pléguien Enregistrer au format PDF

Un relais bucolique

Notre pèlerinage mensuel nous conduira en ce mois de mai sur le relais bucolique de Pléguien. Ce nom Pléguien vient de l’ancien breton « Ploe » (paroisse) et Saint Kian, saint originaire du Pays de Galles, Plé-guen voudrait dire « Paroisse de Guen » - Sainte Guen étant l’épouse de Fracan (qui a donné son nom à Ploufragan) et la mère de saint Guénolé et de saint Venec. Un itinéraire de randonnée est indiqué au départ du bourg, un balisage jaune vous conduira à travers les landes de Pléguien, sur l’ancienne voie romaine et sur l’ancienne voie de chemin de fer.

Sylvie Ellien

Notre pèlerinage mensuel nous conduira en ce mois de mai sur le relais bucolique de Pléguien. Ce nom Pléguien vient de l’ancien breton « Ploe » (paroisse) et Saint Kian, saint originaire du Pays de Galles, Plé-guen voudrait dire « Paroisse de Guen » - Sainte Guen étant l’épouse de Fracan (qui a donné son nom à Ploufragan) et la mère de saint Guénolé et de saint Venec. Un itinéraire de randonnée est indiqué au départ du bourg, un balisage jaune vous conduira à travers les landes de Pléguien, sur l’ancienne voie romaine et sur l’ancienne voie de chemin de fer.

Bannières de Pléguien
Bannières de Pléguien

Ce qu’il faut voir sur Pléguien c’est surtout l’église Notre Dame de la Soumission qui date de la 1re partie du 19e siècle avec des réemplois de fenêtres du 15e siècle. A l’intérieur, plusieurs statues en bois polychrome, ainsi qu’une piéta et 3 magnifiques bannières.

Notre Dame de Soumission
Notre Dame de Soumission

Le plus beau reste la statue de Notre Dame de Soumission entourée de tous les ex-voto remerciant des grâces obtenues. Un petit tableau nous donne la raison de cette vénération à Notre Dame de Soumission.

Avant la révolution, et depuis bien longtemps Notre Dame de Soumission était vénérée dans l’église paroissiale de Pléguien. A l’époque de la révolution, Anne Le Corre, religieuse de l’ordre de St Dominique, chassée de son couvent par la tourmente révolutionnaire, enleva l’antique statue pour la soustraire à la profanation. La fabrique n’acceptant pas l’offre d’Anne Le Corre de lui rendre la statue de ND de Soumission, cette religieuse l’a garda jusqu’à sa mort en 1824. Le 6 avril 1866, le corps d’Anne Le Corre ayant été trouvé dans un parfait état de conservation après 42 ans de sépulture, les habitants de Pléguien demandèrent instamment que l’antique statue fût rétablie dans l’église paroissiale et exposée de nouveau à leur vénération. Après autorisation de Mgr David, évêque de St Brieuc et Tréguier, Notre Dame de Soumission fut solennellement rétablie dans son ancienne demeure, le 22 juillet 1866 avec le concours immense des fidèles. Elle est, avec le tombeau d’Anne Le Corre (transféré au nouveau cimetière) l’objet d’un pèlerinage très fréquenté en raison des grâces nombreuses qui y sont obtenues. Itron Varia Rouanes Breiz Hon diwallit Le pardon est célébré début mai, cette année le dimanche 6 mai à 10h45. Peu de chapelles sont encore visibles actuellement. Vous pourrez vous rendre à Traourout voir la chapelle Sainte-Anne du XVIIe siècle, restaurée en 1938. C’est un petit édifice rectangulaire avec pignon-mur surmonté d’un clocheton. A l’extérieur, on peut admirer une statue du XVIIe siècle de Sainte Anne avec les armes de Jean de Kermarec et de Péronnelle de Lanloup, mariés en 1627. La chapelle abrite une statue de la Vierge et une statue de saint Yves datées du XVIIe siècle. Pour pouvoir entrer à l’église, vous pouvez appeler le correspondant du relais Olivier Paqué au 02 96 70 10 78.

Sylvie Ellien
Bannières verso Chapelle Ste Anne Pléguien Circuit de randonnée Eglise de Pléguien Pieta