Dimanche 4 février 2018

Péleriner à Tréméven

Cette commune doit son nom à St Méen (guérisseur d’eczéma selon la légende) à qui est dédiée la fontaine située au bourg. Tréméven offre une jolie balade très spirituelle et bucolique le long du Leff et non loin du Kerguidoué. Article rédigé par Sylvie Ellien (Kelou mat février 2018)

Cette commune doit son nom à St Méen (guérisseur d’eczéma selon la légende) à qui est dédiée la fontaine située au bourg. Tréméven offre une jolie balade très spirituelle et bucolique le long du Leff et non loin du Kerguidoué.

L’église dédiée à St Méen et à Ste Radegonde vient de recevoir un don de 2 statues sculptées dans du châtaignier dans les années 1980 par le lanvollonnais René Havard à l’intention de sa voisine et amie Yvonne Uro. Une des statues représente St Jean Baptiste portant un agneau, couché sur un livre d’écriture. La seconde 2 fois plus petite (33 cm) est la représentation de Ste Anne serrant contre sa joue l’enfant Jésus emmailloté.

En suivant l’itinéraire, vous passerez sur le site d’escalade et vous essayerez de trouver le visage sculpté dans la roche. Non loin de là, la chapelle St Jacques (au village de St Jacques) qui fut un haut lieu de pèlerinage, certainement la première étape des Anglais, venus de Beauport, sur le chemin de St Jacques de Compostelle.

La chapelle ainsi que la fontaine et le calvaire forment un petit ensemble liturgique caractéristique de la fin du Moyen Age. Elle garde des traces de multiples rénovations depuis le 16e siècle jusqu’à nos jours. Le retable baroque du 16e restauré en 2011 côtoie de nombreuses statues naïves en bois polychrome. Il faudra remarquer la « Sainte Anne Trinitaire » qui est une pièce très rare.

Très proche, se situe la fontaine monumentale aux armoiries des seigneurs de Coëtmin avec sa statue de St Jacques assis ou en majesté peu commune qui daterait de 1450. On remarquera l’habileté du sculpteur qui a volontairement sculpté la pierre de Kersanton, en diminuant la taille des fémurs de St Jacques afin que la perspective soit agréable à l’œil quand on regarde la statue de face.

Sylvie Ellien