Les saints et leurs attributs symboliques Enregistrer au format PDF

Jeudi 17 mai 2018 — Dernier ajout vendredi 25 mai 2018

Bien souvent, lorsque nous nous trouvons face à une statue ou un tableau décrivant une scène religieuse, nous sommes bien en peine pour reconnaître de façon certaine la sainte ou le saint représenté.
Heureusement, presque tous les saints du calendrier sont pourvus d’un ou de plusieurs attributs qui permettent de les identifier.

Apparus vers le Ve siècle ces attributs se sont multipliés à la fin du Moyen-Âge. Tout d’abord, afin de les distinguer, des attributs génériques leur ont été attribués en fonction de leurs catégories :

  • la palme et la couronne désignent un martyr
  • le lys, une vierge
  • la mitre et la crosse, un évêque
  • le livre des Évangiles, un diacre ou un Docteur de l’Église
  • la couronne et le globe, un saint roi
  • le glaive ou la lance, un saint militaire
  • la maquette d’une église, un saint fondateur

Depuis la période gothique, la tradition a toujours attribué aux saints des objets ou symboles ayant un rapport avec leur histoire personnelle. Ce peut être des éléments vestimentaires, des objets, des animaux…
Cette représentation des saints s’est ainsi peu à peu codifiée. Chaque saint possède au moins un élément iconographique. Pour vous aider à la reconnaître, voici quelques attributs parmi les plus significatifs :

  • L’agneau pour saint Jean-Baptiste
  • L’Aigle pour saint Jean
  • Une bêche pour saint Fiacre, le patron des jardiniers
  • Le chien avec un pain dans la gueule pour saint Roch, en référence au chien qui l’avait nourri
  • La clef pour saint Pierre
  • La coquille Saint-Jacques pour saint Jacques
  • Un crâne, en train d’étudier la Bible pour saint Jérôme
  • Une croix en X pour saint André, lié sur une croix en forme de X, instrument de son martyre
  • Une équerre pour saint Thomas
  • Des flèches dans le corps pour saint Sébastien
  • Un gril pour Saint-Laurent
  • Un instrument de musique pour sainte Cécile
  • Une lance, des ailes, une armure et un étendard pour saint Michel
  • Une pelle plate pour saint Honoré, le patron des boulangers
    St Yves
    St Yves
  • Une roue pour sainte Catherine
  • Un taureau pour saint Luc.

D’autres fois encore, c’est une scène complète qui est figurée :

  • Saint Jean-Baptiste est généralement montré vêtu d’une peau de mouton et regardant les cieux
  • Saint Georges, à cheval, terrasse un dragon
  • Saint Martin, à cheval lui-aussi, partage son manteau
  • Saint Christophe est représenté avec un bâton et l’Enfant Jésus sur ses épaules
  • Saint Nicolas avec la cuve d’où sortent les trois enfants qu’il a sauvés.
  • Sainte Agnès tenant une brebis ou un agneau blanc dans ses bras, un rameau ou une couronne d’olivier, une épée ou un poignard et un bûcher en flammes
  • Saint Yves de Tréguier est représenté en soutane, habit d’érudit ou toge d’avocat. Il porte généralement une bourse dans une main, pour signifier tout l’argent qu’il a donné aux pauvres dans sa vie et un parchemin dans l’autre, qui rappelle sa charge de juge ecclésiastique. Il est également souvent figuré entre un homme riche et un homme pauvre.
Michelle Menguy