Commentaire de l’Evangile Enregistrer au format PDF

Samedi 2 mai 2015 — Dernier ajout jeudi 17 janvier 2019

Vendredi 22 février 2019, chaire de saint pierre, apôtre, fête

« Tu t'appelleras Pierre » (Jn 1,42)

Saint Augustin (354-430), évêque d'Hippone (Afrique du Nord) et docteur de l'Église
Sermon attribué (trad. Bouchet, Lectionnaire, p. 399)

« Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église. » Ce nom de Pierre lui est donné parce que, le premier, il posa parmi les nations les fondements de la foi et qu'il est le rocher indestructible sur lequel reposent les assises et l'ensemble de l'édifice de Jésus Christ. C'est pour sa fidélité qu'il est appelé Pierre, tandis que le Seigneur reçoit ce même nom pour sa puissance, selon la parole de saint Paul : « Ils buvaient l'eau de la pierre spirituelle qui les suivait, et cette pierre est Jésus Christ » (1Co 10,4). Oui, il méritait de partager un même nom avec le Christ, l'apôtre choisi pour être le coopérateur de son œuvre. Ensemble, ils ont construit le même édifice. C'est Pierre qui plante, c'est le Seigneur qui donne l'accroissement, c'est le Seigneur aussi qui envoie ceux qui devront arroser (cf 1Co 3,6s). Vous le savez, frères très aimés, c'est à partir de ses propres fautes, au moment où souffrait son Sauveur, que le bienheureux Pierre a été élevé. C'est après qu'il a renié le Seigneur qu'il est devenu auprès de lui le premier. Rendu plus fidèle en pleurant sur la foi qu'il avait trahie, il a reçu une grâce plus grande encore que celle qu'il avait perdue. Le Christ lui a confié son troupeau pour le conduire comme le bon berger et, lui qui avait été si faible, il devenait maintenant le soutien de tous. Lui qui, interrogé sur sa foi, avait succombé, il fallait qu'il établisse les autres sur le fondement inébranlable de la foi. C'est pourquoi il est appelé la pierre fondamentale de la piété des Églises.