Kelou mat n°9 septembre 2018 Enregistrer au format PDF

Une histoire à écrire ensemble !
Jeudi 30 août 2018 — Dernier ajout mercredi 14 novembre 2018

« Qui veut aller vite, avance seul. Qui veut aller loin, avance ensemble ! »

C’est ainsi que le Pape François nous rappelait la nécessité d’aller de l’avant en communauté, en famille du Christ. La réorganisation des territoires pastoraux du diocèse a pour objectif d’adapter nos forces vives aux besoins sur le terrain. Evidemment, cela change nos habitudes, notre manière de voir les choses et fait se déplacer nos repères. Nous allons vivre tout cela ensemble, en prenant de la hauteur avec le Seigneur, et c’est pourquoi nous n’avons rien à craindre. Le Seigneur est là ; nous le célébrerons ensemble en avançant sur les chemins de la vie. En un mot, la forme change mais pas le fond. L’organisation est différente, mais notre Seigneur et l’Evangile ne changent pas.

L’année pastorale qui se présente à nous sera ce que nous en ferons. En ce début d’année, il est bon de nous rappeler que le Pape François nous appelle à être des « disciples-missionnaires » ayant, avant tout, un centre de référence, qui est la personne de Jésus-Christ. Et cela concerne tous les baptisés là où ils vivent, et non pas uniquement les prêtres. Ainsi, « cette mission est authentique seulement lorsqu’elle part de son centre immuable qu’est Jésus ».

Venant d’Haïti, membre de la Société des Prêtres de saint Jacques, et après avoir été en ministère à Lannion, Ploumilliau, Rostrenen et Matignon, je vous rejoins sur la paroisse de Paimpol-Plouha pour assumer cette nouvelle mission que l’évêque me confie. C’est dans la joie et dans la confiance que nous allons être des disciples-missionnaires, ensemble nous allons vivre un « pèlerinage de confiance » tout au long de l’année, comme le rappelait si souvent le Frère Roger de Taizé. Pour cela n’hésitez pas à vous engager avec moi dans cette nouvelle mission. Tout le monde y a sa place et Je compte sur vous. Vivre du Christ et transmettre notre foi en lui, c’est être soucieux de la pastorale des jeunes et des moins jeunes, être attentif à leur écoute et leurs souhaits.

Là aussi le chantier est important, mais je crois que certains parmi vous sont déjà bien engagés dans cette mission. Je sais que la tâche est vaste et souvent inconnue ; ce n’est pas évident, ni pour vous fidèles laïcs, ni pour moi curé. Le plus important pour nous c’est d’être animé d’un cœur neuf désireux de découvrir et de rencontrer. C’est aussi se mettre face aux grands défis de notre paroisse et permettre à tous, de se mettre en chemin. C’est dans cet esprit que nous sommes invités à prendre notre part de responsabilités dans nos paroisses, à cause de la parole du Christ qui nous envoie pour témoigner et annoncer l’Évangile. N’est-ce pas une invitation à sortir de chez soi, à quitter de temps en temps le carré de son jardin personnel !

Vous connaissez la situation actuelle, l’Église a changé : nous n’aurions pas imaginé un tel nombre de chrétiens faisant vivre les relais et les services. Quelle force pour le peuple de Dieu, qui vit sa foi et en témoigne ! En effet, accepter cette responsabilité de Curé « pour vous et avec vous », c’est assurer la communion, faire le lien entre tous, c’est former, accompagner écouter et prendre du temps pour ceux qui frappent à la porte. Enfin j’aurai besoin de votre soutien fraternel et de vos prières, pour mener à bien cette grande aventure pour « la gloire de Dieu et le salut de tous ».

Si vous êtes appelés pour un service ou une responsabilité, n’ayez pas peur d’y répondre. Car, c’est ainsi que nous construisons l’Eglise et que nous la faisons vivre. C’est dans cette perspective que nos deux paroisses (Paimpol-Plouha) pourront continuer à témoigner de l’amour du Christ. Que les témoignages des uns encouragent les actions des autres, soyons dans l’espérance et l’enthousiasme là où nous vivons en faisant toujours preuve d’audace missionnaire.

Je rends grâce au Seigneur de commencer ma 19e année de prêtrise avec vous, comme missionnaire au service de l’Église de France. Ma mission en Côtes d’Armor ne fait que commencer, elle est avant tout « Don de Dieu, partage, service, écoute, présence, annonce… ». Abordons cette nouvelle année pastorale avec foi, qu’elle suscite en nous le désir de continuer à servir, et laissons-nous éclairer par le Seigneur.

Bonne rentrée à toutes et à tous

Documents à télécharger