Kelou mat n°3 mars 2019 Enregistrer au format PDF

Homme qui es-tu ?
Jeudi 14 mars 2019 — Dernier ajout mercredi 3 avril 2019

Homme qui es-tu ?
Question que tous doivent se poser. Pas seulement les chrétiens qui entrent en Carême ! Pas seulement les musulmans qui observent le ramadan !

Abbé Louis Henry

Homme qui es-tu ?
Question que tous doivent se poser. Pas seulement les chrétiens qui entrent en Carême ! Pas seulement les musulmans qui observent le ramadan !
Cette question est inscrite dans la Parole de Jésus : « l’homme ne vit pas seulement de pain… ». Il souligne ainsi d’abord le droit de tout homme à manger chaque jour à sa faim et nous fait cette recommandation « Partage ton pain avec celui qui a faim ! » Ce que nous rappelleront l’Eglise et les associations caritatives ou humanitaires durant le Crarême.
En même temps, voici une autre insistance de Jésus : « pas seulement de pain… ! ». Ainsi est dénoncée l’erreur des romains qui clamaient : « du pain et des jeux, ça nous suffit ». Erreur réductrice de la grandeur de l’homme qui les a conduits à la décadence ! Erreur à laquelle nous conduiraient aujourd’hui les chantres de la consommation non- stop !!!

Qui est donc l’homme ?
Les événements célébrés aux fêtes de Noël et du baptême du Seigneur nous ont renouvelé un message fort concernant notre dignité : « le Verbe (Parole et Fils de Dieu) s’est fait chair (homme). A tous ceux qui l’ont accueilli, Il leur a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu ! » En forçant un peu, St Irénée ira jusqu’à dire : « Dieu s’est fait homme, pour que l’homme devienne DIEU » Participants de la vie de Dieu !!! Pas moins que ça !!! Reconnaissons la dignité que Dieu nous a donnée et vivons-la !

Comment ?
Réentendons Jésus : « l’homme ne vit pas seulement de pain… mais de la Parole de Dieu ». Nous pouvons prendre le temps de l’écouter à la maison. A l’image de cet homme très engagé dans la commune et la paroisse où j’étais qui me confiait « tous les soirs, quelle que soit l’heure où je rentre, je lis un passage d’évangile ».
Beaucoup d’entre nous se sont procuré les excellents recueils « prions en Eglise » ou « Magnificat ». Ils nous proposent chaque jour des textes sacrés ; lisons-les, laissons-nous toucher par tel mot, telle expression.
Nous avons aussi la chance d’entendre la Parole de Dieu aux célébrations auxquelles nous sommes d’heureux invités. (Ces textes, qui heureusement, ne sont plus précédés d’un commentaire).
Laissons Dieu lui-même s’adresser à nous et au prêtre appelé à prononcer l’homélie la Joie de nous aider à l’accueillir, à l’actualiser, à nous en nourrir !
Au début de ce Carême, entendons Jésus nous dire comme la Samaritaine : Si tu savais le don de Dieu !

Abbé Louis Henry

Documents à télécharger