Kelou mat n°7 juillet / août 2019 Enregistrer au format PDF

Vacances ou vacance
Jeudi 8 août 2019

Juillet - août, voici le temps de vacances ! Un moment attendu après une année de travail… une période où, même pour celles et ceux qui travaillent, il règne comme un air de vacances !!
Mais qu’allons-nous retirer de ces semaines ? Quelques découvertes ? Le souvenir de moments de fête et de partage entre amis ou en famille ? Un beau bronzage ?

Yvon Garel

Juillet - août, voici le temps de vacances ! Un moment attendu après une année de travail… une période où, même pour celles et ceux qui travaillent, il règne comme un air de vacances !!
Mais qu’allons-nous retirer de ces semaines ? Quelques découvertes ? Le souvenir de moments de fête et de partage entre amis ou en famille ? Un beau bronzage ?

Emportés dans un monde dont le fonctionnement ne nous permet plus de donner sens et profondeur à ce que nous faisons, même nos rythmes de vacances nous poussent trop souvent à l’asphyxie. Alors posons-nous la question. Est-ce bien de vacances dont nous avons besoin ? N’est-ce pas plutôt d’une vacance, d’un espace, d’un souffle qui nous ferait respirer autrement le quotidien ? Mais cela est du rêve, me direz-vous ! Peut-être pas, car plutôt que de se prendre à rêver d’un ailleurs, prenons simplement le temps de revisiter notre ici autrement.

Dans notre monde envahi par les décibels de nos musiques, de nos cris, saturé de paroles trop souvent creuses et inutiles quand elles ne sont pas là pour détruire l’autre, prenons le temps du silence. Ecoutons la pulsation des minutes heureuses, en étant présents à chacun de nos gestes. « Les mots qui nous humanisent sont ceux que nous posons sur un linge de silence  ».

Et les outils modernes de communication ? Téléphones, courriels, réseaux sociaux, ils ont là à notre disposition et nous en sommes trop souvent esclaves, soucieux de ne rien manquer des événements qui nous entourent, désireux de collecter de nombreux amis ! Mais où est donc la rencontre vraie avec l’autre, celle qui passe par un échange des regards, par un dialogue où chacun s’engage avec tout ce qu’il est. Et nous le savons bien, nous ne pouvons pas être humain sans l’autre, différent de moi mais porteur lui aussi d’une part de vérité qui me manque encore.

Un temps de vacance aussi pour construire un monde durable : dans son éditorial du mois de juin, Chilair Boncœur nous rappelait notre indispensable attention au respect de la nature. Nous sommes tous appelés à être acteurs en ce domaine. Alors commençons par le nécessaire émerveillement de ce qui nous entoure. Si nous ne savons pas goûter les merveilles de ce monde, en mesurer la beauté, nous ne pourrons être « ce levain dans la pâte », capables d’apporter notre pierre à la construction de la maison commune.

Et le merci ? Savons-nous encore le prononcer ? Dans une récente interview, la romancière Delphine De Vigan disait : « La gratitude donne sens à nos vies ». Voilà bien une nécessité vitale, la gratitude, le merci vrai et sincère à toutes celles et à tous ceux à qui nous devons tant, parents, amis,…

Alors, silence, rencontre, émerveillement, gratitude… Et Dieu dans tout cela ? Il est justement là au cœur de cette vacance que nous sommes capables d’inscrire dans notre quotidien car « Il est la Parole à l’extrémité du silence »

Yvon Garel

Documents à télécharger