Kelou mat n°1 janvier 2020 Enregistrer au format PDF

Bonne année
Mercredi 19 février 2020

Bonne année !

Perpétuons l’heureuse tradition. Cependant, nos vœux ne doivent rien à l’habitude.

Ils voudraient rejoindre fraternellement chacun et chacune d’entre vous et chacun de ceux que vous aimez. Ces vœux sont encore plus forts si c’est possible pour ceux qui sont dans la peine ou la solitude, ceux dont l’espérance est mise à l’épreuve.

La liturgie du mois de janvier conforte ces vœux de bonheur et de paix. Elle nous place d’emblée sous le sourire de Marie, mère de Dieu, notre Mère, tout en célébrant la journée mondiale de prière pour la paix.

Pour offrir cette paix aux autres, nous devons d’abord être en paix avec nous-mêmes. Nous accepter tels que nous sommes, avec nos talents, nos limites et rendre grâce à Dieu pour notre histoire de vie. Mais c’est aussi être en paix avec les autres en sachant écouter, entendre ce qu’ils nous disent. Nous laisser bousculer dans nos certitudes à la lumière de l’amour de Dieu qui nous habite.

Être en paix avec soi-même et avec les autres nécessite une conversion constante du cœur et de l’âme, quitter la colère pour la tolérance, faire taire nos impatiences. De cette paix, nous en aurons besoin dans les mois à venir !

Puis, nous fêterons l’Epiphanie su Seigneur : « le ciel brille des mille étoiles qui guident vers le Christ tous les peuples du monde ».

Viendra ensuite la semaine de prière pour l’unité des chrétiens (du 18 au 25 janvier). Par son appel pathétique aux chrétiens de Corinthe, « le Christ est-il donc divisé ? » Paul nous invite tous à devenir, là où nous sommes, (famille, paroisse, commune) serviteurs et bâtisseurs de l’unité. C’est le vœu le plus répandu : la paix pour les personnes, les familles, les nations.

Pour être des artisans, les disciples du Christ ne doivent-ils pas commencer par s’aimer ? Pour vivre une bonne année, méditons souvent et prions le texte des béatitudes, la charte du bonheur à la suite du Christ, la charte de notre vrai bonheur.

Etonnante jeunesse de la Parole de Dieu. Elle se charge elle-même de donner du contenu aux vœux que nous aimons échanger.

Et comme dit l’écriture « que le Seigneur vous bénisse et vous garde ! Qu’il fasse briller sur vous son visage…qu’il vous apporte la paix ! »

Abbé André Perrot

Documents à télécharger